Till Fellner - Ludwig van Beethoven - Piano Concertos Nos 4 & 5 | ECM New Series 2114 - FR



Puller

Artistes

Till Fellner est né à Vienne. Il a bénéficié de l’enseignement d’Helene Sedo-Stadler, puis par la suite d’Alfred Brendel, Meira Farkas, Oleg Maisenberg et Claus-Christian Schuster. Il est aujourd’hui régulièrement accueilli, accompagné des meilleurs orchestres, dans les grandes capitales d’Europe, au Japon et aux USA et se produit dans les plus grands festivals. Fellner joue de la musique de chambre avec Heinrich Schiff et au sein du trio qu’il a fondé avec Lisa Batiashvili et Adrian Brendel. Il donne par ailleurs de nombreux récitals avec des chanteurs comme par exemple Mark Padmore. En octobre 2008 Fellner a entamé un cycle de 7 concerts couvrant la totalité des 32 sonates de Beethoven. On a déjà pu entendre cette série à New York, Washington, Tokyo, Londres et Paris. Elle doit être interprétée à Vienne d’ici fin 2010.

Les enregistrements que Fellner a consacrés à Bach pour ECM (« Le 1er livre du Clavier bien tempéré » en 2004 et les

« Inventionen und Sinfonien » en 2009) ont tous reçu un accueil enthousiaste de la part de la critique internationale. A propos du dernier disque en date, Jed Dister a écrit dans les colonnes de Gramophone : « Quoique Bach ait conçu ces Inventions et Sinfonias comme des petites pièces d’étude, Till Fellner avec beaucoup d’intelligence et de caractère va constamment dénicher la musique derrière l’exercice pédagogique. Avec un sens très varié des articulations et des échelles de dynamiques le pianiste parvient à laisser libre cours à sa propension naturelle à faire chanter les lignes mélodiques avec un sens aigu de l’expression… Ces Inventions et Sinfonias entre les mains de Fellner viennent se placer au rang des meilleures versions jamais données au piano de ce répertoire. » Pour plus de détails concernant la carrière et de Fellner les dates de sa tournée consulter le site : www.tillfellner.com


Artistes

L’Orchestre Symphonique de Montréal a été fondé en 1934. Il a enregistré près d’une centaine d’albums pour différents labels internationaux qui ont remporté de nombreuses récompenses dont deux Grammys. Se sont succédé à sa tête des musiciens comme Igor Markevitch, Zubin Mehta, Rafael Frühbeck de Burgos ou ancore Charles Dutoit. Kent Nagano qui a pris la direction artistique de l’orchestre en 2006, a multiplié depuis les concerts autour du monde — des USA (avec en 2008 la première prestation de l’orchestre au Carnegie Hall) au Japon en passant par la Corée du Sud ou encore l’Europe. Le premier enregistrement de Nagano a la tête de l’orchestre date de 2008 (« Ideals of the French Revolution »).

Né en Californie, Kent Nagano commence sa carrière en 1978 en tant que chef du Berkeley Symphonie. Il s’impose bientôt comme un grand spécialiste de la musique d’Olivier Messiaen — compositeur avec lequel il entreprend dès

cette époque une correspondance soutenue. Nagano passe ses premières années professionnelles à Boston, partageant son temps entre l’orchestre de l’opéra et le Boston Symphony Orchestra en tant qu’assistant de Seiji Ozawa. A la demande du compositeur, il joue un rôle clé dans la création mondiale de l’opéra de Messiaen « Saint François d’Assise ». En 1982 Nagano dirige le London Symphony Orchestra pour la création mondiale de plusieurs œuvres de Frank Zappa. De 1988 à 1998 il assume la charge de directeur musical de l’Opéra de Lyon ainsi que celle de chef du Hallé Orchestra à Manchester de 1992 à 1999. Durant la période où il assure la direction artistique du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin (de 2000 à 2006) Nagano enregistre des œuvres de Beethoven, Schoenberg, Bruckner, Alexander von Zemlinsky et Gustav Mahler.


Artistes

Nommé chef adjoint de l’orchestre du Los Angeles Opera durant la saison 2001-2002, il obtient finalement en mai 2003 le titre de directeur musical de l’institution, charge qu’il conservera jusqu’en 2006. Nagano a été de nombreuses fois l’invité du festival de Salzbourg où il a notamment créé « L’Amour de loin » de Kaija Saariaho en 2000. Il a également dirigé la création à Bruxelles de l’opéra de John Adams « The Death of Klinghoffer ». En 2006 il prend en main la direction musicale de l’Orchestre Symphonique de Montréal ainsi que celle du Bavarian State Opera. Nagano a notamment mis au répertoire de la saison 2009/10 de l’orchestre canadien le cycle complet des symphonies de Beethoven tandis qu’il dirigera à la tête de l’orchestre munichois des nouvelles productions de « Don Giovanni », « Dialogues des Carmélites » et « Die schweigsame Frau ».

Pour plus de détails consulter le site :
www.kentnagano.com