Enrico Rava - New York Days - ECM 2064



Puller

Biographiques

Enrico Rava est né à Trieste en 1939. Autodidacte, il commence par jouer du trombone dans des orchestres de Dixieland avant d’opter pour la trompette à l’âge de 18 ans, après avoir découvert Miles Davis. En 1962, il commence une collaboration avec Gato Barbieri grâce à qui il entre en contact avec Don Cherry, Mal Waldron et Steve Lacy. Il rejoint le groupe de Lacy en 1965 avec qui il joue partout en Europe ainsi qu’en Amérique du Sud et aux USA. A New York, Rava travaille avec Cecil Taylor, le Jazz Composer Orchestra et Roswell Rudd. De retour en Europe il s’associe à l’avant-garde européenne et les improvisateurs du Globe Unity Orchestra. Même à cette époque d’expérimentation radicale, Rava a la particularité de demeurer un musicien marqué par la mélodie. Il ne cessera d’affiner et développer cette qualité tout au long d’une carrière qui déclinera tous les aspects de la tradition jazz. Son premier album ECM « The Pilgrim and the Stars » enregistré en 1975 est d’ores et déjà un standard du jazz

moderne et a remporté de nombreux prix nationaux et internationaux. En 2002 le JazzPar prize, la plus haute récompense du jazz européen, lui a été décerné.

Stefano Bollani est né à Milan en 1972. Il commence le piano à 6 ans et entre au Conservatoire Cherubini de Florence 5 ans plus tard. Il débute une carrière professionnelle à 15 ans, dans des contextes pop, mais sa collaboration avec Rava débutée en 1996 le convainc de ses qualités de jazzman. Il joue dès lors avec des musiciens prestigieux comme Lee Konitz, Phil Woods, Michel Portal, Gato Barbieri, Richard Galliano etc. Depuis 2003 il a enregistré pour ECM plusieurs disques avec Rava et son propre album « Piano Solo » en 2006. Il a reçu de nombreux prix dont le Jazz Price en 2007. Il a dirigé des orchestres de toutes tailles, a collaboré avec des musiciens brésiliens et a même publié un roman (« La Sindrome di Brontolo », 2006). ...


Biographiques

Il a tout récemment enregistré pour ECM un album en trio avec Jesper Bodilsen et Morten Lund (sa sortie est prévue courant 2009).

Mark Turner est né à Faiborn, Ohio en 1965. Il s’installe en Californie avec sa famille à l’âge de 4 ans. Il commence par jouer de la clarinette à 9 ans puis passe bientôt à l’alto et enfin au ténor à l’adolescence. Il étudie l’art au Long Beach State et au California College of Arts and Crafts, puis intègre le Berklee College of Music dont il sort diplômé en 1990. Depuis qu’il s’est installé à New York il a joué et enregistré avec des musiciens comme Kurt Rosenwinkel, Dave Holland, Paul Motian, Brad Mehldau, John Pattitucci, Dave Douglas, Billy Hart, Lee Konitz et James Moody. Il a participé à des dizaines de disques en tant que sideman et a enregistré cinq albums en leader (“Yam Yam” sur le label Criss Cross, “Mark Turner”, “In This World”, “Ballad Session” et “Dharma Days” sur Warner Brothers).

Larry Grenadier est né à San Francisco en 1966. Il commence la contrebasse à 11 ans, et joue occasionnellement à l’adolescence avec des musiciens comme Joe Henderson, Stan Getz, Bobby Hutcherson (parmi de nombreux autres). Il sort diplômé de la Stanford University en 1989 avec une licence de Littérature anglaise. Après avoir joué dans l’orchestre de Gary Burton en 1990, il s’installe à New York et se met à jouer dans les groupes d’artistes comme Betty Carter, Joshua Redman, Danilo Perez, Tom Harrell, Joe Henderson, John Scofield, Pat Metheny, Paul Motian, Charles Lloyd et Brad Mehldau — enregistrant des dizaines d’albums. Il est actuellement membre du trio Fly avec Mark Turner et Jeff Ballard. Leur premier disque enregistré pour Savoy est sorti en janvier 2004. Leur prochain sortira sur ECM l’année prochaine. On trouve parmi ses nombreuses collaborations avec ECM, trois albums de Charles Lloyd : “The Water Is Wide”, “Hyperion With Higgins” and “Lift Every Voice”.


Biographiques

Paul Motian est né à Providence, Rhode Island, en 1931. Après avoir étudié à la Manhattan School of Music dans les années 50, il travaille brièvement avec Thelonious Monk, Sonny Rollins et Lennie Tristano. Au sein du trio de Bill Evans il contribue à ouvrir de nouveaux horizons au jazz moderne et poursuivra dans cette voie par la suite dans les groupes de deux autres pianistes majeurs, Paul Bley et Keith Jarrett. Le label ECM l’encourage à se lancer dans une carrière de leader et produit « Conception Vessel » (1972), le premier des nombreux disques où Motian fait entendre son propre univers musical.

Depuis 1984 et l’album « It Should Have Happened A Long Time Ago », il dirige un des trios majeurs du jazz contemporain avec Bill Frisell et Joe Lovano.

Ses dernières réalisations depuis le tournant des années 2000 sont « I Have The Room Above Her » et « Time And Time Again ». « Garden of Eden » permet d’entendre le Paul Motian Band, groupe constitué de trois guitares électriques et des saxophonistes Tony Malaby et Chris Cheek. Parmi ses récentes collaborations avec ECM on trouve des séances avec les pianistes Marilyn Crispell, Bobo Stenson et Anat Fort, ainsi que le disque « Tati » avec Enrico Rava et Stefano Bollani.